Les progrès de l'aviation civile à travers ses ruptures technologiques et ses échecs

Depuis l’arrivée du Boeing 707, les avions à réaction ont conservé la même forme : un cylindre avec une paire d’ailes au milieu. Cette pause montre une arrivée à maturité aérodynamique qui, je l’espère, sera remise en cause par les remplaçants des B737 et A320, car ce concept, héritage du B52, aura plus de 75 ans en 2030.

En observant les débuts de l’aviation, on ne peut que s’amuser de l’imagination fertile, voire débridée, des inventeurs et de leurs tâtonnements pour le plus lourd que l’air : avion à ailes, multiples et superposées (X20), circulaires en entonnoir et à pompage vertical (principe de la méduse en accéléré), battantes comme celles d’un oiseau, en forme de chauve-souris et à moteur à vapeur (Ader), avion catapulté pour l’envol sur un chariot (frères Wright), etc.

 

C’est ainsi que des essais tous azimuts, effectués de manière empirique, peuvent aboutir à des inventions géniales, même si beaucoup d’entre elles ont été abandonnées parce qu’elles n’étaient pas en phase avec les besoins du moment.

Pour en lire davantage >

© 2018 by AC-LOGIQUE

Agence Digitale & Marketing - Boulogne Billancourt

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now