Les "listes noires" ne servent à rien...

Mis à jour : 9 mai 2018

Après un été meurtrier dans le transport aérien, le gouvernement a publié, le 29 août, une "liste noire" des compagnies indésirables sur le sol français.


Après un été meurtrier dans le transport aérien, le gouvernement a publié, le 29 août, une "liste noire" des compagnies indésirables sur le sol français. Celle-ci n'apporte rien de nouveau : les cinq transporteurs cités y étaient déjà interdits. Mais, face à la psychose ambiante, l'administration cherche à calmer les esprits.


On occulte, cependant, le fait que d'autres Etats ­ notamment l'Italie ­ optent pour une autre liste, dite "bleue" ou "blanche". Plutôt que de désigner les compagnies interdites de territoire, ces listes ont vocation à nommer celles susceptibles d'y exercer. La démarche est donc exactement inverse.

En Grande-Bretagne, un permis est délivré aux compagnies charters qui en font la demande. Elles doivent, pour l'obtenir, répondre à un niveau de sécurité élevé. Les Etats-Unis, eux, procèdent à des audits pour chaque compagnie désireuse d'y opérer et de survoler leur pays...


En lire plus >

© 2018 by AC-LOGIQUE

Agence Digitale & Marketing - Boulogne Billancourt

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now